About

LES POF SHOP

« Les POF Shops sont des «magasins/expositions/parcs d’attractions», les trois mélangés. Ce ne sont pas uniquement des lieux de contemplation, de consommation, ou des lieux sensuels, mais les trois à la fois.»

POF SHOPS are stores/exhibitions/theme parks, all three mixed together. These are places for contemplation, consumption, tests, or sensual places, all at once.

 

LES POF

«À la suite des objets hybrides (exemple Chatouille, 1988), les POF sont apparus en 1991, lorsque j’ai vu que les objets expérimentaux, issus de mes recherches, pouvaient susciter de nouveaux fonctionnements. Qu’ils pouvaient provoquer et développer à l’atelier, comme chez les visiteurs dans les expositions, des facultés, des aptitudes ou des attitudes inattendues. Les visiteurs devenaient des acteurs et les objets n’étant jamais finis, il y avait la possibilité que le développement soit durable.

À la différence d’un Prototype industriel, le POF aborde la méthode de fabrication et devient peu à peu un mode d’emploi. Le POF Libérez les bonzaïs, par exemple, donne la possibilité à celui qui a un bonzaï de le planter en pleine terre : plus de tabou. Aujourd’hui, trois plantations de bonzaïs existent à Vienne, à Tokyo et en Vendée.

Les POF se sont multipliés et ont pris diverses formes, j’ai alors imaginé les POF shops, des “magasins” où coexistent deux types de POF : les objets préfabriqués et les méthodes de fabrication des POF à faire soi-même.
Puis j’ai tourné des vidéos de présentation de chacun d’eux. Là aussi, les vidéos sont devenues des POF puisqu’elles ne présentaient pas seulement un mode d’emploi avec une méthode d’utilisation, mais des possibilités de fonctionnement. Elles sont toutes sans paroles. Les POF sont des ouvertures, des possibilités. »

After the hybrid objects (for instance Chatouille, 1998), the POF appeared in 1991, when I realized that experimental objects arising from my research could lead to new functions. That they could provoke and develop, both in the studio and among visitors in exhibitions, abilities, skills or unexpected attitudes. Visitors would then become actors; And these objects would never be completed, there would thus be a possibility of sustainable development.

Unlike an industrial prototype, the POF is all about production method and becomes little by little an instruction manual. The POF Libérez les bonzaïs, for instance, gives every bonzaï owner the possibility of planting it in open ground: no more taboo. Today, three bonzaï plantations exists in Vienna, Tokyo and in Vendée.

POF proliferated and have taken various forms, then I imagined POF Shops, “stores” where two different kinds of POF coexist: pre-fabricated objects and do it yourself POF production methods. Then I made presentation videos for each of them. Again, videos became POF themselves: it was not only about presenting instructions and a method of use, but also about new possibilities of function. All of the videos are without words. POF are openings, possibilities. 

Fabrice Hyber